Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le lavage des mains

lutte au COVID

Avec le lavage des mains, nous avons l’une des armes les plus économiques, facile et efficaces de combattre le coronavirus (COVID-19) mais également bien d’autres maladies indésirables comme la grippe et la gastroentérite. Mais, faut-il encore le faire régulièrement, au bon moment, et de la bonne façon.

Cela semble tellement évident; bien oui; tout le monde se lave les mains ! Et bien non, même dans les hôpitaux, tous ne se lave pas les mains. Le journal La presse énonçaient, en 2018, que les employés des établissements de santé se lavaient les mains seulement 60% des fois où ils le devaient. Si tel est le cas dans les hôpitaux, ou l’on côtoie de près virus et bactéries, je n’ose imaginer les résultats d’une tel étude dans la population en générale !

Il faut donc, encore aujourd’hui en 2020 et même en pleine pandémie, en parler. A tous, peut-être plus particulièrement aux ainés et aux jeunes pour que cela deviennent une norme, une habitude. Comme l’hygiène dentaire.

Il y a 3 éléments clés pour que le lavage des mains soit une arme efficace;

  • Il faut avoir à notre disposition les installations adéquates.
  • Faire en sorte que le lavage des mains fasse partie de notre routine
  • Et, se laver les mains correctement.

 

Avoir à notre disposition les installations adéquates

On est au Canada quand même ! Nous n’avons donc pas les mêmes défis que dans certains pays ou l’accès à l’eau propre est un défi en soi. A cela ne tienne, nous manquons encore d’accessibilité à bien des endroits. Évidemment, il est possible d’utiliser un produit antiseptique à base d'alcool* mais cela ne devrait-il pas se limiter aux endroits que l’on fréquente sporadiquement? Lorsque l’on passe plusieurs heures à un endroit, nous devrions avoir accès à l’eau et au savon. Je pense, entres autres, aux écoles et aux entreprises. C’est une solution gagnante pour tous que d’installer des stations de lave main. D’abord, c’est beaucoup moins couteux à long terme, et c’est beaucoup plus efficace et agréable pour les utilisateurs.

* Pour être efficace, la concentration d'alcool dans le produit doit être d'au moins 60 %.

 

Faire en sorte que le lavage des mains fasse partie de nos habitudes

Comment faire en sorte que le lavage des mains soit encré dans nos habitudes ? On sait bien que plus on en parle, plus on conscientise les gens, plus les gens y penserons. Mais y penser n’est pas suffisant.

On croit aussi, du moins, en Amérique de Nord, que si on fait peur aux gens, on va les inciter à modifier leurs habitudes. Des exemples comme les campagnes publicitaires sur le tabagisme et la vitesse au volent en sont un bon exemple. Ça fonctionne pour certain mais il faut aller plus loin.

Effectivement, il y a également plusieurs autres aspects à prendre en considération pour encrer de nouvelles habitudes. Selon l’auteur, James Clear*, certaines des conditions gagnantes à l’implantation de nouvelles habitudes sont;  créer un environnement propice (donc rendre le lavage des mains accessible et facile) et faire en sorte que ce soit agréable (eau et savon, bonne odeur, sensation de propreté).

*James Clear, spécialistes en changement d’habitudes et auteur du New York times bestseller Atomic Habits, vendu à plus d’un million de copies à travers le monde.

 

Se laver les mains correctement

La santé publique et plusieurs organismes ont publié beaucoup d’affiche expliquant comment bien se laver les mains mais peu de gens le font selon les règles de l’art.

Trois principes élémentaires sont à respecter :

  • La durée doit être d’au minimum 20 secondes.
  • Frotter de toutes les surfaces de vos mains, y compris vos ongles, vos pouces et entre vos doigts.
  • En terminant, vous devez sécher vos mains complètement avant de toucher quoi que ce soit car l’humidité est conductrice de bactérie.

C’est la même chose pour le désinfectant… vous devez prendre une grande quantité, frotter toutes les surfaces et n’arrêter que lorsque vos mains sont complètement sèche.

Petite note :

Évitez le port de gants. Porter des gants augmente le risque de contamination des surfaces et peut contribuer à la transmission des germes.

Sources :

https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/vie-saine/votre-sante-vous/maladies/lavage-mains-bienfaits.html

https://www.unicef.ca/fr/blog/covid19/tout-ce-que-vous-avez-toujours-voulu-savoir-sur-le-lavage-des-mains-mais-que-vous-navez-jamais

https://www.lapresse.ca/actualites/sante/201811/19/01-5204708-les-employes-du-systeme-de-sante-ne-se-lavent-pas-assez-les-mains.php



Article précédent Article suivant