Savoir quel masque acheter

Porter le masque n’offre pas une protection suffisante contre la covid-19 à lui seul mais, porté, rangé et lavé ou jeté correctement, il contribue à diminuer le risque de contracter le virus, de même qu’a, s’il est contracter, en diminué la virulence.

Le port du masque aiderait également à bâtir l’immunité collective. Évidemment, le vaccin est la méthode privilégiée puisque qu’il développe l’immunité sans rendre malade. Mais contracter le virus en portant le masque diminuera généralement la force de celui-ci ainsi que les symptômes.  

Mais quel masque porter ? Voici une brève description de ce qui se retrouve sur le marché actuellement.

Masques non médicaux et couvre visage (masque communautaire)

Ces masques sont soit en tissus (et donc lavable et réutilisable) ou jetable. Ils sont utiles sur de courtes périodes de temps (comme à l’épicerie ou dans les transports en communs). Ils protègent les autres de vos sécrétions par voie aérienne.  Pour être efficace, ils doivent être faits au minimum de 3 couches de tissus dont celle centrale servant de filtre.

Masques médicaux, chirurgicaux ou de procédure

Le terme « masque médical » s’applique au « masque de procédure » et au « masque chirurgical » Ces trois termes sont des synonymes pour décrire les masques qui étaient, il n’y a pas encore si longtemps, réservé aux soignants ou intervenants en milieu médical. Ils protègent d’avantage que le masque communautaire mais pas à 100%. Il protège en parti le porteur puisqu’il offre une barrière contre les gouttelettes et les grosses particules. Il emprisonne également les particules de celui qui le porte et donc, tout comme le masque communautaire, il a pour effet de protéger les personnes autour.

Il existe plusieurs normes de qualité pour ces masques. Les plus connus sont la norme de l’American Society of Testing and Materials (ASTM F2100) et la norme européenne EN14683 de type IIR. Ces deux normes décrivent trois niveaux de performance basées sur différent critères dont :

  • Efficacité de filtration bactérienne à 3 microns (EFB)
  • Efficacité du filtre à particules de taille de 0.1 micron (EFP)
  • La résistance aux fluides
  • La pression différentielle (respirabilité du masque)

Les 3 niveaux de performance sont 1, 2 et 3. Le plus grand écart de performance se situe entre les niveaux 1 et 2. Le niveau 2 ayant une plus grande efficacité de filtration bactérienne et de particules. Ensuite vient une différence de résistance aux fluides entre les niveaux 2 et 3.

Dans les milieux de travail, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) maintient depuis novembre 2020 la recommandation du port du masque médical comme mesure préventive, lorsque la distanciation physique de deux mètres ne peut être respectée entre les travailleurs ou avec la clientèle, en absence de barrière physique. Comme le masque médical protège le porteur, il est considéré comme un équipement de protection individuelle par le CNESST (ÉPI)

Afin qu’il soit efficace, ils doivent être changés au moins aux 4 heures ou lorsqu’ils deviennent mouillés ou après chaque utilisation. Il est a noté que ces masques n’offrent pas une bonne protection contre les agents infectieux transmissibles sous forme d’aérosol*.

 

Le masque respirateur – notamment le N95

Celui-ci est réservé aux personnels médicaux. Il réduit le risque d’inhalation de particule en filtrant tous les types de particules y compris les bactéries et virus. Il protège celui qui le porte.

Le seul port d’un masque, peu importe le type, n’est pas suffisant pour prévenir la propagation de la COVID-19. Vous devez aussi : • Restez à la maison si vous êtes malade ou pourriez l’être. • Pratiquez l’éloignement physique en restant à plus de 2 mètres (6 pieds) des autres. • Lavez vos mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes ou utilisez un désinfectant pour les mains à base d’alcool. • Évitez de vous toucher le visage, la bouche, le nez et les yeux.

 

_______________________________

*aérosol : tout liquide qui demeure en suspension dans l’air

*gouttelette : particule de 5 microns et plus

 

Ref. : https://www.inspq.qc.ca/publications/3079-avis-masque-medical-milieux-travail-covid19



Older Post